Hémodialyse

Bienvenue

L’hémodialyse est une technique de dialyse qui peut se réaliser :

 

  • En unité de dialyse médicalisée (UDM) :

Dans ces unités l’ensemble du traitement est réalisé par le personnel soignant. Cette modalité de traitement est plutôt destinée aux personnes ayant des problèmes de santé nécessitant une surveillance médicale plus soutenue, elle peut être également proposée aux patients ne voulant ou ne pouvant pas réaliser les gestes d’autosoins.

 

  • En unité d’autodialyse (AD) :

Les unités d’autodialyse accueillent des patients qui ont préalablement bénéficié d’une formation dans le cadre d’un programme d’éducation thérapeutique. Cette modalité de traitement présente une alternative intéressante pour les personnes qui souhaitent une certaine autonomie sans pour autant pouvoir ou opter pour le domicile. La répartition des auto-dialyses dans la région offre également une proximité avec le domicile des patients.

 

  • A domicile :

L’ALTIR offre la possibilité aux patients de pouvoir réaliser à leur domicile leurs séances d’hémodialyse. Pour cela, il s’agit de suivre une formation avec la nécessité d’avoir un accompagnant (conjoint, enfants, parents…) pour la réalisation des soins et la surveillance durant les séances. L’équipe ALTIR intervient au domicile du patient pour mettre en place le matériel indispensable à la réalisation des soins.

 

L’hémodialyse est une technique d’épuration rénale qui nécessite une circulation extra corporelle. Le sang passe dans un rein artificiel afin que l’élimination des substances toxiques s’effectue.

La séance d’hémodialyse en centre dure environ 4 heures à la fréquence de 3 fois par semaine. En ce qui concerne la dialyse à domicile, elle peut être quotidienne et s’adapte beaucoup plus au rythme de vie du patient.

Depuis 2015, l’ALTIR propose également l’hémodialyse à domicile avec des générateurs « nouvelle génération ». Ces générateurs sont plus compacts, portatifs et permettent de la dialyse courte et quotidienne. De plus, ils ne nécessitent pas l’installation d’un dispositif de traitement de l’eau au domicile du patient.

 

 

L’abord vasculaire en hémodialyse :

Dans le cas de l’hémodialyse, pour accéder au système sanguin du patient, il faut créer un abord vasculaire. Il existe deux types d’accès :

  • La fistule artério – veineuse (FAV)

La création d’une fistule artério-veineuse nécessite une intervention chirurgicale. Cette intervention consiste en la réalisation d’une anastomose (=connexion) d’une artère et d’une grosse veine du bras. Cette connexion entre les deux vaisseaux permet le développement de la veine grâce à un apport supplémentaire de sang provenant de l’artère. C’est dans cette veine que l’on pose les deux aiguilles pour la dialyse.

 

  • Le cathéter central veineux

Le cathéter central est un tube creux de plastique souple que le médecin place dans une veine du cou (veine jugulaire), de l’épaule (veine sous-clavière) ou de la cuisse (veine fémorale). Placé provisoirement ou de façon permanente, il constitue l’accès pour réaliser la dialyse.