Dialyse péritonéale

Bienvenue

La dialyse péritonéale est une technique de dialyse à domicile, le patient peut être autonome sur la réalisation de ses soins au quotidien ou faire appel à une équipe d’infirmiers(es) libéraux(ales). Dans tous les cas, une équipe d’infirmiers(es) spécialisé(es) de l’ALTIR dispense la formation nécessaire et adaptée en vue de l’installation à domicile.

Des visites sont organisées au domicile du patient pour préparer l’installation et planifier la livraison du matériel par la pharmacie de l’ALTIR.

La dialyse péritonéale est l’une des méthodes d’épuration extra rénale. Elle utilise le péritoine, membrane naturelle qui entoure les organes digestifs, comme membrane de dialyse à travers de laquelle s’effectuent les échanges entre le sang à épurer et le dialysat.

Le péritoine est une membrane semi-perméable (c’est-à-dire perforée) tapissant la cavité abdominale et les viscères, déterminant ainsi la cavité péritonéale dans laquelle sera introduit le dialysat. Le péritoine constitue en quelque sorte un “sac” fermé et étanche.

Le dialysat est le liquide que l’on introduit dans la cavité péritonéale. La cavité péritonéale peut contenir un grand volume de liquide : en général, les volumes utilisés en

 dialyse péritonéale sont de 2 à 3 litres.

 

 

Le cathéter de Tenckoff :

Pour introduire le dialysat dans la cavité péritonéale, il est nécessaire de mettre en place chirurgicalement un cathéter péritonéal dit de « Tenckoff ».

C’est un cathéter en silicone fixé au niveau de l’abdomen et qui peut rester en place de nombreuses années.

 

 

 

 

Les différentes techniques de dialyse péritonéale à l’ALTIR:

 

  • La Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire (DPCA) :

C’est toujours la technique de dialyse péritonéale la plus utilisée dans le monde.
Décrite en 1976, son principe est simple. Cette technique utilise des cycles longs et des échanges manuels. La DPCA est habituellement quotidienne, 7 jours par semaine. Un échange manuel de DPCA se décompose en trois étapes :

L’INFUSION : Une poche neuve de dialysat est accrochée à un point élevé, ce qui permet sa vidange par gravité dans la cavité péritonéale.

LA STASE : C’est une période pendant laquelle le liquide de dialyse reste en place dans la cavité péritonéale. C’est pendant cette période que les échanges se font. La durée de la stase varie entre 3 et 4h durant la journée et jusqu’à 12h pour la nuit.

LE DRAINAGE :  Pour drainer la cavité péritonéale, il faut placer une poche vide en position basse. Par gravité, le dialysat usagé doit couler de la cavité péritonéale vers la poche.

 

Pour une journée de dialyse, il s’agit de renouveler 3 à 4 échanges manuels.

 

  • La Dialyse Péritonéale Automatisée (DPA) :

 

 

La dialyse péritonéale automatisée nécessite une machine, appelée cycleur. Cette machine va permettre de remplacer les échanges manuels en journée par des échanges automatisés durant la nuit, ce traitement exclusivement nocturne pendant la phase de sommeil du patient permet une liberté plus grande durant la journée.

Cette technique permet de garder plus facilement une activité professionnelle ou scolaire.