Journée des risques !

En janvier 2017, le service qualité de l'ALTIR, en collaboration avec les divers comités, a organisé pour la première fois une journée complète, dédiée aux thèmes qualité et sécurité. Cette rencontre, baptisée "journée des risques", a connu un franc succès auprès des participants et des organisateurs. Toute la journée, divers ateliers ont permis aux stagiaires d'aborder les risques liés à leur fonction et leur environnement de travail. 

Pour comprendre l'origine du projet, il faut remonter à l'été 2016. Séduite par un reportage télévisé sur le déploiement et le retour d'expériences de chambres des erreurs dans plusieurs établissements de santé, notre responsable qualité, propose au Bureau Assurance Qualité de l'ALTIR de s'inspirer de ce succès pour développer la culture qualité et sécurité des soins au sein de l'association. Au fil des mois, grâce à l'appui de la direction, le projet s'affine. Dans le cadre de leurs missions, les membres de divers comités sont alors sollicités pour concevoir et animer huit ateliers. Afin de favoriser le partage entre les professionnels, il est convenu de convier des salariés issus des différentes antennes lorraines de l'ALTIR. Cette journée se veut conviviale, le côté ludique est donc retenu et tout au long de la journée, des petits groupes pluridisciplinaires, de 4 à 5 professionnels, participent aux divers ateliers.

 

Au petit matin, chacun fait connaissance autour d'un café, puis la matinée démarre. 

Les risques professionnels sont abordés avec les membres du CHSCT. Diverses situations de travail sont décryptées : stress, risques psychosociaux, charge liée à la fonction...Les témoignages fusent, l'atelier devient table ronde. Plus loin, on entend des rires qui fusent autour du jeu de l'oie sur l'identitovigilance. Certains tombent dans les pièges du quiz et se retrouvent en prison, le temps de deux lancers de dés.....En salle de réunion, la diffusion de vidéos de sensibilisation sur le risque infectieux interpelle : les infections nosocomiales tuent plus que les accidents de la route ! Les chiffres commencent à faire mouche. Puis, tout à coup, à l'écran, les virus ont un visage.  Alors, le respect des précautions standard s'impose. Dans une autre salle, on décrypte divers articles de presse relatant d'événements indésirables graves. On part, tels des enquêteurs, à la recherche des causes....

  

La pause repas n'en est pas moins conviviale. Tous les participants se retrouvent autour d'une pizza avant de reprendre le chemin des ateliers durant l'après midi.

La sécurité du système d'information est alors sur la sellette avec démonstration et tests de mot de passe. Dans l'atelier suivant, les professionnels sont invités à s'interroger face à des photographies de la vie courante présentant des situations à risque. Une fois les risques identifiés, ils se heurtent aux difficultés du calcul de la criticité ... Dans une chambre, une série de sketches, illustrant diverses dérives de comportement, est présentée devant un auditoire hilare. Et bien sur, une chambre des erreurs a été imaginée avec Mr Baroufe, patient imaginaire en séance d'hémodialyse. Si les dix erreurs immiscées dans la pièce sont facilement retrouvées, un rappel des bonnes pratiques et des recommandations permet à tous de se remettre en question. 

  

La journée s'est achevée dans la bonne humeur pour les 33 participants et les 10 organisateurs, tous manifestement satisfaits du déroulement et du contenu des ateliers. Face au succès de cette initiative, il semble fort probable que l'expérience soit réitérée.