Notre centre de Sarreguemines a ouvert ses portes

Depuis le 28 avril 2014, installée dans les locaux de l'ancien hôpital du Parc (photo), notre unité de dialyse médicalisée (UDM) a ouvert ses portes. Dès le premier jour, quatre patients ont pu effectuer leur dialyse à deux pas de chez eux et ainsi, bénéficier de la proximité des soins, valeur si chère à l'Altir.

Comme cela a pu déjà être expérimenté dans notre centre de Bar Le Duc, un suivi par téléconsultation a été mis en place et permet un suivi médical optimal malgré la distance physique entre le médecin et le patient.  

L'ouverture de ce centre est le fruit de longs mois de labeur. Inscrite dans le projet global de la Moselle Est visant à développer les alternatives à l'hémodialyse en centre lourd et déclinée dans les orientations stratégiques du CPOM (contrat signé entre l'Altir et l'ARS Lorraine), l'UDM télésurveillée de Sarreguemines a tout d'abord fait l'objet de multiples investigations avant de voir le jour. Recherche de locaux adéquats, engagement de travaux, installation du traitement d'eau, commande des générateurs, conventions avec les prestataires logistiques, formation du personnel....Plusieurs mois ont été nécessaires avant de pouvoir accueillir les premiers patients.

"Le premier jour, il planait une excitation palpable, je pense qu'il n'y avait pas que les patients qui étaient hypertendus, confie Jean-Marie, infirmier. On ne se connaissait pas, que ce soit dans l'équipe, mais aussi les patients, ...et tout cela dans des locaux inconnus. Mais tout s'est très bien passé, nous sommes ravis" .

En effet, le sourire des divers patients en dit long. " On s'est rencontré le premier jour, un peu comme à l'armée quand on découvre ses copains de chambrée" ,  plaisante Clément. Venus de Metz, Haguenau, Strasbourg ou d'Allemagne, la principale motivation des patients à intégrer l'UDM de Sarreguemines est un rapprochement de leur domicile. " Passer des heures dans les transports en ambulance,  les bouchons...c'est fini. Le pire, c'était le trajet de retour, il y avait en plus la fatigue de la dialyse, c'était pénible. Aujourd'hui, je suis à 5 minutes...", raconte un second Jean-Marie, patient dialysant jusque là à Strasbourg.  Deux autres patients sont déjà attendus la semaine prochaine, preuve que l'implantation de ce nouveau site correspond à un réel besoin de territoire. Et les demandes de renseignements continuent d'affluer à notre siège social de Vandoeuvre.

 

 

 

 

 

 

En parallèle, une consultation avancée de néphrologie se met en place au centre hospitalier Robert Pax de Sarreguemines, le vendredi.

Il reste à noter dans vos agendas, la date du 11 juillet prochain où l'inauguration officielle du centre aura lieu.

 

Altir UDM Sarreguemines
Rue de l'hôpital
Entrée 4F / Etage 3 / Ascenceur niveau 4
57200 SARREGUEMINES
03 87 09 76 78