Jacques Freund préside sa première assemblée générale de l'ALTIR

Vendredi 24 Juin 2016, s'est tenue à l'ALTIR la première assemblée générale présidée par Jacques Freund. Nouveau président de l'Association Lorraine de Traitement de l'Insuffisance Rénale, Jacques Freund n'a pas manqué de rendre hommage à son prédécesseur Raymond Chabrol qui a toujours su défendre les missions de l'ALTIR, notamment en terme d'autonomie et de proximité, valeurs sur lesquelles l'ALTIR a fondé son coeur de métier.

Avec un passé de vie hospitalière, notamment en tant que directeur d'hôpital et administrateur provisoire de centres hospitaliers en difficulté, Jacques Freund est entré au Conseil d'Administration de l'ALTIR il y a 3 ans, attiré par l'état d'esprit de l'association, son ambiance de travail mais aussi le bon équilibre de sa gestion. Il se donne pour objectif aujourd'hui d'assurer la pérennité de l'association et s'engage en parallèle, à se rendre sur le terrain, à la rencontre des professionnels de chaque structure de soins.

Dans ce contexte de changement et afin de mener à bien sa mission, il s'est rendu avec Nelly Castin, directrice de l'association, à l'Agence Régionale de Santé, afin de se repositionner sur le plan stratégique. 

C'est dans ce cadre qu'un état des lieux a été fait, analysant les forces et les faiblesses de l'association. Si, en 44 ans d'existence, le développement constant de l'activité de l'ALTIR reste incontestablement sa plus grande force ; il faut aussi souligner que l'éthique, le savoir faire, l'expérience et l'efficience ont largement contribué à ce résultat. De plus, face à cette croissance régulière, l'ALTIR a réussi à conserver sa dimension humaine et son état d'esprit convivial.

Les risques encourus aujourd'hui seraient que le maillage actuel des centres ne corresponde plus aux besoins de proximité des patients de demain ou qu'un retournement de l'activité vienne inverser la tendance, sans oublier la présence sur la région du secteur privé lucratif.

Plusieurs orientations stratégiques sont alors avancées par Jacques Freund : 

  • un management à affiner, axe déjà travaillé par la direction de l'ALTIR
  • une surveillance accrue de la gestion de l'association, pour se prémunir du risque d'évolution financière (assurance maladie en recherche perpétuelle d'équilibre baisse actuellement les tarifs...)
  • une poursuite de la bonne coopération avec le CHU et les centres hospitaliers 
  • le développement des consultations de proximité afin de se positionner dans le processus de réorganisation de l'offre de soins

L'intervention de Jacques Freund a été suivie du rapport d'activité 2015, présenté par Nelly Castin. Les chiffres présentés témoignent d'un vieillissement de la population accueillie à l'ALTIR, ce qui signifie des patients plus altérés et moins autonomes. Si le nombre de patients est en hausse régulière, on remarque que le nombre de patients en dialyse péritonéale stagne, contrairement à l'hémodialyse qui continue de se développer. Par contre, l'hémodialyse au domicile est en baisse. Des efforts sont actuellement déployés pour redynamiser cette technique en proposant depuis peu aux patients un nouveau générateur plus adapté au domicile.

Ensuite, une cartographie des domiciles des patients par rapport à leur lieu de traitement est présentée et montre une réelle cohérence de ces localisations. Un point est également fait sur les divers projets architecturaux. Le centre d'UDM télésurveillée de Saint Dié a ouvert ses portes en avril dernier, le transfert du centre de Verdun dans de nouveaux locaux est programmé pour juillet 2016 et le déménagement de Sarrebourg pour la rentrée de septembre prochain.

La parole est ensuite donnée au trésorier qui a exposé à l'assemblée le compte de résultats, validé et certifié par le commissaire aux comptes présent.

Dans la salle, divers échanges ont lieu sur les grands "chantiers" actuels qui se dessinent pour l'avenir (parcours patient à l'arrivée en traitement de suppléance / prise en charge financière avec valorisation des consultations diététiques, incitation à inscription en greffe... / téléconsultation...)   en lien avec les structures nationales comme la HAS, le ministère, la FNAIR...

A l'issue de l'assemblée générale, quatre salariés se sont vus médaillés, en remerciement de 15 années de travail au sein de l'association. 

Quatre autres salariés ont été également mis à l'honneur à l'occasion de leur départ en retraite. C'est avec une émotion toute particulière que Jacques Chanliau, médecin directeur de l'ALTIR depuis 1983 (photo : Jacques Chanliau en compagnie du professeur Michèle Kessler) a remercié tous ses collaborateurs et est revenu sur son parcours. Jacques Freund a souligné son expertise et les qualités multiples de cet homme orchestre, à la fois médecin et gestionnaire. Une réception en son honneur sera organisée ultérieurement.